• Commentaires récents

  •  

    janvier 2017
    L Ma Me J V S D
    « déc   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • L’enduropale pour les nuls ! (ou comment faire l’enduro pour le 1ère fois en étant poireau ….tout ce que l’on ne vous dit pas)

    Salut les verdeux !

     

    Après avoir lu (MV !), regardé (youtube), ……et bien, après avoir fait le Touquet en 2016 en poireau complet (aucun entraînement dans le sable), j’ai plein de « trucs » à vous donner ….que j’ai pas vu ailleurs …..et ok j’avoue que mon titre est racoleur mais … un peu vrai quand même

     

    • l’hébergement : globalement en s’y prenant tôt, vous pouvez trouver une maison pas trop chère avec garage proche du centre en venant à plusieurs … vacances sans le soleil:)) ….bon là mi janvier c’est déjà très chaud selon moi …même trop tard !
    • mieux vaut louer un minibus si vous venez à plusieurs avec remorque aux fesses (bâchée)
    • attention, cela se gare n’importe où …c’est du délire …..en en parlant au contrôle technique (CT), certains touquetois grognent sévères et quittent le Touquet pendant tout ce we.

     

     

    l’assistance :

    • tente de paddock obligatoire selon moi pour « ménager » votre assistance: bon on va pas se cacher que le meilleur rapport qualité prix c’est celle de 24mx ….. avec comme petite astuce donnée par nos voisins d’assistance … prenez des sacs poubelle de 50 litres et en arrivant sur le paddock remplissez les de sable afin d’entourer les pieds de la tente …et oui au Touquet la météo n’est pas …idéale …vent et bruine au minimum donc cela secoue !
    • arrivez (très très) tôt au parc d’assistance, vous pourrez vous installer tranquillement et l’ambiance est excellente (prévoyer le thermos + assistance alimentaire….de ce que vous voulez) !) ….par contre attention car vous allez vous garer loin (très loin ….très très loin!) donc attention au poids de tout ce que vous allez mettre …..nos voisins étant malins (et ayant fait plusieurs Touquet) avaient fabriqué une espèce de carriole avec un jeu de roues identiques à la moto de course (qui permettait une permutation si nécessaire)
    • attention, si vous logez sur le Touquet, votre assistance va mettre un temps infini pour rentrer sitôt la course finie ….méga méga bouchon et dans le sens entrée du touquet c’est fermé ….ou il faut ruser !

     

     

    le contrôle technique :

    attention seules 2 personnes par moto y ont accès ……voire plus si on ruse (n’est ce pas Pascal et Marc ??) ……on voit que le CT au Touquet est bien rôdé …plusieurs stands successifs très bien fait ; Attention si vous avez une « vieille » (WRZ 1998) comme quoi, le cache pignon sortie de boite doit être protecteur et recouvrir le pignon… heureusement dans mon cas, un contrôleur connaissait bien ma moto et a pu affirmer que c’était bien l’origine. Sinon RAS pour le sonomètre avec un pot cross et silencieux wrz origine.

     

    le parc fermé :

    - prévoir des sacs plastique et du scotch qui s’arrache facilement) : entourer les commandes et la selle mais surtout enlever les sans les gants lors du départ sinon, vu la pluie nocturne et la rosée, les gants mouillés au démarrage c’est pas idéal …sinon une grande bâche qui recouvre totalement la moto (cf photo ci dessous)

    - béquille : obligatoire de ne pas en avoir une sur la moto mais il faut bien qu’elle soit debout au parc fermé donc prenez de la ferraille de maçon, tordez les comme une béquille de crossman (un triangle) et …abandonnez la le jour J …..d’ailleurs hyper gaffe lors de la sortie du parc fermé car il y en a des tonnes par terre …gaffe à la chute ou à la casse

    - chauffez la moto : le Touquet n’est pas comme un enduro habituel car ici vous avez le droit (ou alors tout le monde prend le gauche) de faire chauffer la moto dans le parc fermé

    - c’est au parc que vous avez peut être des chances de voir des têtes connues (bon pas les top ils sont tous devant) comme par exemple pour moi, le géantissime Laurent COCHET;))

    - pas la peine de courir … vous aurez le temps de vous préparer (consignes de courses etc …)

     

    Préparation de la moto :

    - j’avais le budget et l’envie d’acheter une moto très très récente (450 YZF pour ne pas la nommer, avec l’injection pour ne faire aucun réglage ou une enduro avec démarreur électrique ) …..après contact d’un ancien concurrent, il me l’a déconseillé pour le poids et la puissance….Il l’a fait plusieurs fois avec une 250 yz de 2003 …… Il m’a dit de garder la carburation d’origine et de ne pas mettre gaz en grand sur la ligne droite …..toutefois piston bielle embrayage neufs

    - Pneus sable obligatoire mais attention c’est une gomme ultra ultra tendre donc ne JAMAIS rouler sur le goudron (je l’ai fait et en 50 mètres d’accélération j’ai cru perdre la totalité de mes crampons!!)

    - vase expansion : monter en un, perso de 400 wrf (15 euros d’occase) …facile à monter (enfin merci Gaby quand même) et cela vous assure le coup

    - garder le phare de votre enduro ….cela permet à vos assistance et amis de bien vous repérer et les risques de casque sont presque de zéro avec le sable.

    - filtre à air : bon tous les sites disent comment le préparer….pour rappel une mousse neuve avec du produit à filtre comme d’hab + un bonnet par dessus et de la graisse sur le contour boitier de filtre / filtre

    - serrer la colonne de direction : ça c’est LE truc à savoir ….si vous ne le savez pas vous allez pendant 3 heures faire du va et vient avec votre guidon donc serrer votre colonne pour vraiment la durcir (quitte à foirer et changer après le Touquet les roulements)

    - chaîne joints toriques : la dégraisser

    - gros réservoir : vous êtes poireau ? Alors vous n’en aurez pas besoin …..perso j’en avais un …qui n’a servi à rien car à chaque tour je m’arrêtais car j’étais cuit !!;-)

    - un bouchon de radiateur taré plus fort (Bud racing)

     

    l’équipement :

    - lunettes : 2 paires avec roll-of et une normale de secours dans une sacoche banane (je m’en suis servie !) ….bon sauf être un as de la prépa des lunettes, les roll off vont être mis à mal et être bloqués rapidement ……et j’étais loin d’être seul dans ce cas là ! (cf la photo ci dessous du roll-of hs)

    - entre bottes et pantalon : mettre du film étirable alimentaire (comme les enduristes, dans la boue, avec le scotch) ……sinon vous allez avoir au bout de 2-3 tours l’impression d’avoir les chaussettes au fond des bottes sauf … que c’est du sable !! ….ou peut être un pantalon de quad qui passe sur les bottes est peut être pas mal.

    - camel-back très très recommandé

    - pas la peine de prendre de veste ….un maillot anti-transpirant + pare pierre (intégral enduro pour moi (gaffe à sa conformité)) + maillot cross cela suffit

     

    Pendant la course :

    - vous êtes fatigué ? Alors arrêtez vous (perso cela m’est arrivé en plein milieu de la piste mais en haut d’une crête d’une bosse sinon sur le bord et contemplez le passage des meilleurs (vraiment gaffe à l’endroit où vous vous arrêtez!!) …. buvez un coup et hop c’est reparti ….de toutes façons vous ne visez pas le podium ou alors vous n’êtes pas poireau !

    - si vous avez envie de passer à la télé, calculer dans la mesure du possible le passage des premiers lors du tour final (involontairement je suis passé avec Steve RAMON)

    - pour le calcul des tours, il faut savoir que l’organisation compte comme un tour le départ et le passage de la ligne qui est 1 km plus loin à vue de nez.

    - quand vous aurez passer la ligne d’arrivée, l’organisation va vous obliger à rentrer …par le parc d’assistance …à l’autre bout de la ligne droite ….certains apprécient de se défouler une dernière fois sur la plage, moi j’ai légèrement rusé pour rentrer direct à la maison en passant par la case « amis » qui étaient là (merci, pardon MERCI à eux et elles !)

    - prendre une gopro ? Ouais c’est sympa, on peut revivre la course après dans son canapé….

    - Hyper gaffe à l’entrée et à le sortie des stands d’assistance : pavés + sable mouillé = hyper casse gueule !

     

    Et après …..vous pouvez la faire péter la bouteille!

    Et à ceux qui se demandent si cela vaut le coup de faire cette course je dis OUI OUI OUI ! Même si le budget est très conséquent, les souvenirs sont là ….et c’est pas tous les jours que l’on peut être sur la ligne de départ (même si c’est en 2ème ligne …ou encore plus loin que ça mdr) que le multiple vainqueur du Touquet, finisher du Dakar, et des tops des MXGP et de WEC. ….

    et surtout pendant la course PROFITEZ !!

     

    @+ les verdeux !

     

    Ps : ah oui….dès la course finie….lavage IMPERATIF de toute la moto (y compris la chaine … sinon vous allez voir le résultat le lendemain c’est impressionnant ! Et oui l’eau de mer )…et bon courage pour le sable ….un an après il en reste encore dans mon casque malgré les lavages de l’intérieur !!